Formation - Politique - État

Congrès 2018 de la Société suisse pour la recherche en éducation (SSRE) et de la Société suisse pour la formation des enseignantes et des enseignants (SSFE)

du mercredi 27 au vendredi 29 juin 2018 à l'Université de Zurich

 

Les processus de réforme politique en matière d'éducation des 25 dernières années ont concerné tous les domaines du système éducatif: l'école enfantine, l'enseignement obligatoire, les classes à effectif réduit et les classes spéciales, la formation professionnelle, les écoles moyennes, les hautes écoles et la formation continue − pour ne citer que les principaux. Les exigences et attentes envers la formation ont changé, de nouveaux instruments et organes de contrôle ont été introduits et les rapports entre la Confédération, les cantons et les communes, dans ce domaine, ont en partie été redéfinis dans le contexte d'ouverture internationale. Toutefois, certaines réformes ont fait l'objet de critiques au sein de l'opinion publique.

Compte tenu de ces développements, le Congrès 2018 de la Société suisse pour la recherche en éducation et de la Société suisse pour la formation des enseignantes et des enseignants a pour objectif de dresser un bilan critique des rapports entre la formation et la politique resp. la formation et l'Etat, en offrant la possibilité de présenter et discuter des résultats de recherches conduites dans ce domaine. Le point de départ de cette priorité thématique est notamment l'importance croissante accordée par la société aux questions liées à la politique d'éducation et formation.          

Les changements en vue des rapports entre les acteurs de la formation et de la politique resp. de la formation et de l'Etat seront traités en fonction de trois aspects clés : premièrement, les développements généraux ainsi que des questions fondamentales relatives aux rapports entre la formation, la politique et l'Etat seront abordés. Deuxièmement, l'accent sera mis sur des thèmes spécifiques de la politique de formation, passant de l'éducation enfantine à l'enseignement supérieur et de la politique d'inclusion à la formation continue. Finalement, il y aura une réflexion sur le côté "instrumental" de la politique d'éducation et formation, entre autres, sur les pratiques de l'administration scolaire, des directions des écoles et des organes de contrôle, mais aussi sur les procédures modifiées de sélection, évaluation et d'accréditation.

 

Pour plus d'information voir l'appel à communications